0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC
Fermer la navigation

Inaction RSE  : quelles conséquences sur l’engagement des salariés et quel coût économique pour les entreprises ?

Atelier Education Formation Recherche RH/Santé & Innovation Sociale Stratégie Gouvernance Finance

14/09/2022 | 15h30 - 16h15 | Salle 241

Le 1er Janvier 2023, le rapport d’entreprise sur la durabilité (RED) remplacera le rapport extra financier. Il deviendra obligatoire pour toutes les entreprises à partir de 250 salariés (contre 500 actuellement) sans effet de seuil sur le chiffre d’affaires. Ce cadre réglementaire qui s’inscrit dans le green deal Européen permet de passer un cap dans le niveau de déclaration d’engagements des entreprises, puisqu’elles devront présenter un plan d’actions sur l’ensemble de leur chaine de valeur afin de porter une stratégie de résilience pour faire face à leurs risques RSE les plus matériels. 


En parallèle, les entreprises doivent répondre au besoin de quête de sens de leurs salariés. En 2022, l’étude d’Audencia / Jobs That Makesens révélait que pour 57% d’entre eux, contribuer aux enjeux de la transition écologique et/ou sociale donnerait du sens à leur travail. 


Une volonté de contribuer qui pourtant s’oppose à la perception que les salariés ont des actions RSE de leur entreprise. Moins d’une personne sur quatre considère que les actions RSE de leur entreprise sont transformatrices (source Ekodev / Des Enjeux & Des Hommes / 2020). 


Les salariés sont des citoyens et une grande partie des citoyens sont des salariés. Dans un contexte où la frontière entre les convictions personnelles et les actions en entreprise sont de plus en plus poreuses, Imagreen vous propose de décrypter les résultats de son 1er Baromètre sur le coût de l’inaction RSE des entreprises.


Ce baromètre réalisé en partenariat avec Kantar sur un échantillon de 1 000 salariés du privé évoluant dans des entreprises de plus de 100 salariés, est la première étude qui aborde de façon transverse et complète l’évolution des modes de vie avec la conduite des activités des entreprises : 

  • Quelles sont les sensibilités des salariés sur les questions environnementales et sociales ?
  • Quels regards portent-ils sur l'évolution de leurs modes de vie ?
  • Comment perçoivent-ils et jugent-ils les actions ou inactions RSE de leur entreprise ?
  • Comment jouent-ils sur leur implication et leur engagement dans leur entreprise ?
  • Quel est le coût salarial de ce désengagement pour l'entreprise ?
  • Quel impact ce désengagement peut-il avoir sur la productivité de l'entreprise et d'une manière plus globale sur l'organisation sociétale ?
  • Les salariés ressentent-ils un conflit entre vie d'entreprise et convictions sociales et environnementales ? Quels sont ses impacts au sein et en dehors de l'entreprise ?


Les résultats seront commentés par :

  • Justin Longuenesse : Président d'Imagreen
  • François Gemenne : Politologue, Membre du GIEC et Directeur de The Hugo Observatory
  • Arthur Gosset : Auteur et Réalisateur du film "RUPTURES"


Partenaire


Ce site utilise des cookies pour optimiser le fonctionnement de la plateforme et, mesurer et cibler nos campagnes publicitaires.