0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC

La communication au service de la transition

Et si la communication était utile au monde, à la société, au rendez-vous que l’humanité a avec l’Histoire ? Les marques et les entreprises ne sont pas assujetties à la seule loi du profit. Elles mesurent l’impérieuse nécessité à répondre à leurs publics internes et externes et font le chemin de leur transition à grands ou petits pas.
Comment la communication peut-elle prendre part à cette transition ?
Alors que 73 % des Français ne croient plus le discours des entreprises*, il est peut-être temps que nous, communicants, accélérions notre propre révolution culturelle. La publicité a vendu pendant des années des promesses de bonheur par la consommation. La ficelle de la promesse a fait long feu. La langue de boite aussi. Les « statements » et autres « Q&A » ont cadenassé la parole, aseptisé la relation.
Aujourd’hui les consommateurs citoyens s’interrogent sur la réalité des informations véhiculées pas nos messages. Ils sont de plus en plus nombreux à douter de l’intention même de la communication. Ils associent souvent nos métiers à un modèle consumériste sans conscience de la dégradation des équilibres sociaux et environnementaux.
L’interpellation de la société civile sur le rôle de la publicité dans la transition écologique permet de mesurer l’immense responsabilité de notre secteur.
Il n’y aura ni transition écologique ni paix sociale sans une communication sincère et efficace. Changer les perceptions, accompagner de nouveaux comportements d’achat et de consommation, substituer de nouvelles offres plus vertueuses nécessitent expertise et capacité à donner envie. Nous avons promu la consommation à tout crin pendant quarante ans, nous devrions savoir prôner la sobriété, la consommation consciente, le plaisir d’un quotidien plus allégé, moins hystérisé par la surconsommation.
Pour cela, nous devons revoir nos modes de travail. Mettre de la sincérité dans les messages. Oublier le sacro-saint ADN qui rend les marques autistes et imperméables aux conversations de nos contemporains.
Nous devons leur faire quitter certaines postures autocentrées et suffisantes pour prouver leur conscience du monde. Et de la société Voilà le nouveau chemin de la communication dite responsable. Responsable car offrant une réponse aux publics, à nous tous en fait. Dans quel monde sommes-nous ? Comment agir en tant que consommateur citoyen face aux crises sociales et environnementales, au péril climatique ? et comment choisir les produits, les marques, les entreprises réellement engagées, citoyennes et en chemin.
Il nous faut, retrouver du temps long dans la relation agence-annonceur, sortir du « coup de com » pour accompagner des stratégies courageuses de transparence et donc de confiance. Il nous faut éclairer les décisionnaires, les ouvrir au monde tel qu’il va. Il nous faut accueillir les jeunes générations avec curiosité et bienveillance. Nous avons tellement à faire...
C’est un chouette chantier non ? Parlons-en à Produrable !

* Greenflex/Ademe « Baromètre de la consommation responsable » 2019

Retrouvez SIDIÈSE sur le Salon PRODURABLE les 7 et 8 septembre prochains.