4-5 AVRIL 2018, PARIS
Le Salon des Acteurs & des Solutions
de l'Économie Durable
     
4-5 AVRIL 2018, PARIS
Le Salon des Acteurs & des Solutions
de l'Économie Durable

     
4-5 AVRIL 2018, PARIS
Le Salon des Acteurs & des Solutions
de l'Économie Durable


Coop de France poursuit son engagement contre le gaspillage alimentaire

La gaspillage alimentaire dans la consommation des ménages représente en France 20 kg par déchets par an et par personne, dont 7kg de déchets alimentaires non consommés encore emballés. Le coût du gaspillage alimentaire en France est estimé entre 100 et 160€ par an et par personne (Source Ademe).

Engagé dès 2013 sur le premier pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, Coop de France poursuit son engagement en étant signant le second pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire couvrant la période 2017 - 2020.

La lutte contre le gaspillage alimentaire présente un double enjeu de compétitivité et de responsabilité sociétale pour les coopératives. Coop de France a recensé plusieurs bonnes pratiques coopératives dans un Thema « « Lutte contre le gaspillage alimentaire : Innovations et collaborations » pour soutenir le déploiement des bonnes idées.

Coop de France, partie prenante de l’association Solaal sur le don agricole s’engage sur les mesures suivantes second Pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire :

  • Mesure 1 : Participer aux travaux du pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Mesure 2 : Collaborer avec les services de l’Etat et relayer les résultats des travaux menés conjointement
  • Mesure 3 : Participer à la quantification du gaspillage alimentaire
  • Mesure 4 : Promouvoir le don alimentaire
  • Mesure 5 : Soutenir les dispositifs de collecte et de redistribution des dons alimentaires
  • Mesure 8 : Favoriser l’essaimage du glanage et participer au développement des bonnes pratiques associées
  • Mesure 9 : Favoriser l’émergence des pratiques innovantes en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Mesure 10 : Favoriser l’émergence de nouveaux partenariats entre acteurs/secteurs de la chaîne alimentaire
  • Mesure 11 : Mettre en œuvre des actions de prévention et/ou réduction du gaspillage alimentaire en interne.
  • Mesure 12 : Soutenir et participer à des actions de sensibilisation et d’éducation des acteurs au sein de son réseau d’influence
  • Mesure 16 : Participer à la définition d’une position française en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire portée par l’Etat au sein des instances européennes et internationales
Posté le 09/11/2017
<< Retour aux articles